Sans $ pas d’élections présidentielles

Il y a “ici” des courses aux investitures pour les élections présidentielles. C’est une course d’obstacles… une course aux dollars.
Les donateurs privés influencent de façon direct les élections présidentielles aux États-unis, et qui disposent de fait d’un véritable droit de veto sur leur campagne donc leur programme. Exemple: les frères David et Charles Koch (le 24e et 25e homme le plus riche du monde à 2 dollars près), envisageraient d’engager la somme astronomique de 889 millions de dollars pour défendre leurs idées (ultra-libérales) et les valeurs conservatrices…ils ne donnent pas de nom mais tout est dit dans le programme.
Aux dernières nouvelles la course à l’investiture (donc aux dollars) donne les résultats suivants (par ordre de capacité financière):
– Le milliardaire Donald Trump (n’a pas besoin d’aides) il se finance sans limite.
– Jeb Bush a déjà collecté plus de 100 millions de dollars.
– Le sénateur du Texas Ted Cruz reçoit de Robert Mercer (Renaissance Technologies) plus de 11 millions de dollars, et totalise 37 millions.
– Hillary Clinton bénéficie des largesses des milliardaires Haim Saban, du réalisateur Steven Spielberg, du producteur Jeffrey Katzenberg, ou du philanthrope George Soros, elle totalise 20 millions de dollars.
– Le sénateur de Floride Marco Rubio reçoit 5 millions de la part Norman Braman (à la tête d’une firme de vente d’automobiles de luxe).
– L’ancien gouverneur de l’Arkansas Mike Huckabee (ancien pasteur), reçoit 83 % de son financement d’une seule personne, l’homme d’affaires Ronald Cameron (géant de l’agroalimentaire).
Il y d’autres candidats, mais n’ayant pas dépassé le seuil de … 4 millions de dollars, ils n’ont aucune chance d’être dans le peleton de tête.
( Chiffres collectés dans le New York Times)

Amérique – 6 (8 août 2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.