Les retraités… moteur de la vie!

Quel est l’objectif (ou les objectifs) des gens qui vivent sur cette Terre? L’humanité, donc les quelques 6 milliards et quelques personnes qui se lèvent chaque matin, pourquoi le font-elles?
Les réponses peuvent fuser dans tous les sens, mais toutes vont fusionner autour d’un seul point qui est « l’objectif-moteur ».
Prenons les réponses d’ordre religieux (volonté de Dieu), ou prenons les autres réponses dites scientifiques, prenons les réponses légères, prenons les réponses matérielles, etc…, aucune ne répond au pourquoi de cette quête perpétuelle de nouveauté, de modernité, d’amélioration du quotidien de l’humanité? Aucune ne répond à ce pourquoi il (elle, ils ou elles) court pour accumuler des richesses? Aucune ne répond pourquoi un pays (ou des pays) cherche à dominer un autre et à s’approprier ses richesses? Etc… .
Je pense que chaque nation, chaque groupe humain, chaque individu cherche à assurer « une meilleure fin de vie » à ses (par ordre) citoyens, membres du groupe et membres de sa famille donc … à lui-même ! (et je vous laisse le loisir d’y réfléchir, d’argumenter et de voir si cette finalité répond à toutes ces questions).
La technologie, la modernité et les inventions pointent vers cette finalité (le feu, la roue, les armes, les cités antiques protégées, la médecine, les transports etc…).
La colonisation a transféré les richesses des pays spoliés pour assurer une richesse et une amélioration des conditions de vie des citoyens de ces pays colonisateurs (Les empires britanniques et français, la Belgique, les Pays-bas, etc..). Toutes les puissances ne cherchent que cette objectif: assurer une meilleure vie (et fin de vie) à leurs citoyens (par la modernité et par la force parfois ou les négociations souvent). Cette objectif est caché derrière toutes les déclarations de rencontres multilatérales (des Nations unies et tous les organismes internationaux ou régionaux).
Il est vrai qu’il se peut que quelques rapaces (et ils sont nombreux sur Terre) veuillent accumuler des richesses égoïstement et en avoir de plus en plus, mais l’objectif final (sans qu’ils se posent cette question) est d’assurer une bonne fin de vie à eux-mêmes ou bien à leurs descendances… ce qui revient au même.
Les retraités (de plus en plus nombreux dans le monde) profitent de tous les avantages de cette modernité devenue diffuse par le biais de la mondialisation (globalisation), que se soit au niveau de la santé ou des technologies qui assurent une meilleure fin de vie.
Les retraités des pays dits « avancés » ajoutent à ces avantages les loisirs…dont les voyages (les groupes de retraités touristes autour du monde sont là pour le prouver).
Qu’en est-il des retraités des pays en guerre (et pauvre)?
Si j’aborde ce sujet c’est qu’en observant les retraités américaines dans les casinos, j’ai pensé à tous ces retraités des pays du Moyen-Orient qui sont en guerre ou qui vivent des troubles depuis plusieurs décennies. Peut-être ces retraités qui ont « raté » leur fin de vie n’allaient pas courir au casino (pourquoi pas?), peut-être qu’ils n’allaient pas jouer au « globe trotter » autour du Monde, mais ces personnes ont fini (et vont finir) leur vie dans la tristesse même si quelques évènements vont leur apporter quelques sourires aux lèvres.
Je pense à ces décennies de guerre au Liban, en Irak en Syrie, en Libye, au Yémen etc… ces années qui ont empêché des générations de vivre normalement. (N’en parlons pas des Palestiniens qui ont tout perdu)
Dans le Liban que je connais, avec le début de la guerre (1975) toute une génération qui arrivait à l’âge de la retraite s’est vue confisquer cette « fin de vie » (même ceux qui ont voyagé à l’étranger n’ont pas vécu ce qu’ils voulaient ou à quoi ils avaient rêvé). Et depuis deux, trois générations vivent une apparence de normalité dans la guerre. Les perspectives sont bouchées par les guerres et les luttes menées par des hommes et leurs chefs. Cela se généralise dans cette région et les chefs continuent à s’entretuer au lieu de penser à leurs vieux jours et les vieux jours de la population qu’ils sont sensés protéger et assurer leur « fin de vie » sans massacre.

Amérique-5 (6 août 2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.