Hakodate ville magique

Japon-2 (7 mai)
Hakodaté est une ville relais, c’est un port très actif : pêche et transport, mais également une ville qui a conservé cet aspect de ville « nouvelle du passé ». Les docks ont été aménagés de façon très sympathique en conservant leur aspect avec des briques rouges du siècle passé.
L’influence de l’architecture américaine du 19ème siècle y est présente avec force. Mais elle reste une ville … japonaise avec son parc de sakura (comme le Hokkaido se trouve au Nord du pays les Japonais « suivent » les cerisiers en fleurs du Sud vers le Nord…Hakodate est parmi les dernières étapes pour un hanami- observer les cerisiers en fleurs) et les masques de combattant…


Les traces d’une « rébellion » lors du changement de régime sont visible (chute du bakufu donc du shôgun et retour du pouvoir à l’empereur Meiji). Il y eut une tentative de création d’une république (République indépendante d’Ezo), qui fut anéanti lors de la bataille de Goryōkaku entre les fidèle à l’empereur et les nostalgique du shogunat.
D’ailleurs le terme « Goryōkaku » fait des tours aux visiteurs car 30% des rue et des adresses contiennent ce terme (je me suis trompé deux fois).
Hakodate a une position stratégique elle fait face au détroit de Tsugaru et est le passage majeur entre les îles de Honshū et Hokkaidō par le biais du tunnel sous-marin du Seikan (un tunnel ferroviaire long de 53,85 km creusé sous le détroit de Tsugaru (Hakodate –Aomori).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.