Est-ce sérieux ? Mettre le Liban à genoux pour une parole?

Bassam Tayara

Georges Cordahi ne me dit rien, je ne le connais pas, d’après des collègues il paraît prétentieux et hautain donc que des « qualités » qui m’éloignent de toute perssonne les portant et me poussent à changer de trottoir.

Ce monsieur a été nommé ministre de l’information., et tout le monde sait (ou ne sait pas) qu’au Liban les postes (ministériels ou autres … du facteur au directeur général d’un ministère en passant par les ambassadeurs et les demandeurs de bourse, etc..) sont sujet à des marchandages de tapis à la lumière d’un dosage confessionnel très délicat.

Tant mieux pour ce monsieur.

Paraît-il ce monsieur devenu ministre avait critiqué l’Arabie saoudite et les Émirats Arabes Unis en les accusant d’agression contre le Yémen, faisant allusion aux opérations militaires saoudiennes et émiratis qui visent depuis 2014 les rebelles chiites houthis.

Ces critiques furent lancées avant sa nomination à ce poste ministériel. D’ailleurs, il faut le dire, ces critiques émanent également des meilleurs alliés de ces deux pays du Golfe… les Américains en tête .

La réaction des Pays du Golfe ne s’est pas fait attendre : quatre pays (l’Arabie saoudite, EAU, Baharain, Koweit) ont fait le rappel des diplomates en poste au Liban et procéder à l’expulsion des diplomates libanais sous 48 heures avec, et interdiction de leurs citoyens de se rendre au Liban et surtout une interdiction d’importer des produits libanais, avec une menace d’expulser les Libanais vivant dans leur pays !

Est-ce sérieux ? Mettre à genoux un pays qui déjà est dans une situation exsangue et presque en faillite ou 70 % de la population vivent sous le seuil de la pauvreté ?

C’est quoi ça ?  Il ne suffit pas à ces pays d’être la risée du monde pour leur système de liberté ?

Je ne reproche rien aux Pays du Golfe (leur réaction à l’égard des liberté … c’est sans appel) : ils appliquent une politique minable mais il cherche à abattre leur ennemis au Liban le Hizbollah , tout en écrasant un peuple.

Mes reproches vont à tous les adversaires du Hizbollah qui oublient que leur pays (le Liban) va être mis à genoux et écrasé … pour une « PAROLE… une CRITIQUE » … cette frange de Libanais applaudit les décisions qui mettent sous la botte la souveraineté libanaise …

Le Liban pays de la liberté et de la presse !!

Ils vont me répondre oui l’Iran et le Hizbollah … bla bla bla …c’est l’auto destruction du pays par un jeu de pingpong stérile

En tant qu’académicien et écrivain je ne peux admettre qu’on tue un pays pour une critique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.